Blogue

Éditorial : Plus d'analyse critique, plus de débat

Par Jennifer Beeman, Directrice générale d'Action cancer du sein du Québec

Par Jennifer Beeman, Directrice générale d'Action cancer du sein du Québec

Voici le plus récent numéro du merveilleux bulletin d’Action cancer du sein du Québec. Ce bulletin, unique en son genre, est produit par une équipe de professionnelles dévouées. Notre publication semestrielle en ligne contient, outre des articles originaux, des reproductions et des traductions d’importants écrits publiés ailleurs et une rubrique consacrée aux articles à ne pas manquer : des liens vers un éventail de nouvelles dignes d’intérêt, y compris des articles scientifiques récents.

Or, dans notre ère marquée par le caractère éphémère des nouvelles diffusées principalement en ligne, on a tendance à lire en diagonale les articles qui correspondent à notre propre vision du monde. Parallèlement, les services de nouvelles sont de plus en plus la propriété d’une poignée d’entreprises, à l’instar de plusieurs organisations dans de nombreux domaines. Cet état de fait concourt à tenir à distance le débat véritable —c’est‑à‑dire l’échange de points de vue et la discussion autour des consensus scientifiques émergents —, et ce, malgré le fait que nous sommes inondés de nouvelles.

Pour contrer cette tendance, nous lançons une nouvelle rubrique intitulée « Débats ». Dans le domaine du cancer du sein, le besoin de débats, d’échanges et de discussions passionnés, où toute personne a voix au chapitre, se fait sentir de façon pressante. Certaines organisations tendent à dominer le discours pour conserver la mainmise sur des questions précises (la question complexe de la mammographie en est un exemple flagrant), passant sous silence d’autres questions (comme c’est le cas des causes environnementales du cancer du sein).

May 11 2016 - 10:26pm

SABCS 2015 : Qui pourrait éviter la chimiothérapie? Les signatures moléculaires nous le diront

Introduction de Patricia Kearns, Conseillère en recherche et en réseautage, ACS-Qc

Le billet qui suit a été publié sur le blogue de bcaction.org après le colloque sur le cancer du sein qui s’est tenu à San Antonio en 2015. Nous avons cru qu’il vous intéresserait.

Lorsque j’ai reçu mon diagnostic de cancer du sein l’année dernière, je ne connaissais pas le test Oncotype DX®. C’est une amie qui m’en a parlé tout juste avant ma chirurgie. Elle m’a expliqué que la RAMQ couvrait le test pour les femmes admissibles (cancer du sein avec récepteurs hormonaux positifs sans atteinte ganglionnaire). Il s’agit d’un outil aidant à déterminer l’utilité de la chimiothérapie. Je n’étais pas admissible puisque mes ganglions lymphatiques étaient atteints, mais mon oncologue m’a dit que, dans le cas contraire, il aurait accepté de me le faire passer. Un échantillon de tissu mammaire aurait alors été prélevé et envoyé en Californie pour analyse.

Il est encourageant de constater les progrès réalisés dans la mise au point de ce genre de tests et de savoir qu’un jour, les femmes présentant une atteinte ganglionnaire auront également accès à des tests prédictifs. Toutes les femmes devraient pouvoir obtenir le plus d’information possible sur leur état et sur les résultats probables des traitements qui leur sont proposés. Si vous venez d’apprendre que vous avez un cancer du sein, n’hésitez pas à parler de ce test avec votre oncologue. Personne ne devrait être exposé inutilement à une chimiothérapie!

May 11 2016 - 10:21pm

Contrer le surdiagnostic et le surtraitement du cancer du sein

Jennifer Beeman, Directrice générale
Action cancer du sein du Québec

La semaine dernière, Steven Narod et son équipe publiaient une étude sur le cancer canalaire in situ (CCIS), traditionnellement considéré comme un précurseur du cancer du sein invasif qui peut s’avérer mortel. Cette étude démontre que le dépistage et le traitement massif du CCIS n’a pas mené à une diminution du taux de mortalité chez les femmes atteintes du cancer du sein, mais plutôt au surtraitement de la maladie.[1] Une autre étude majeure, publiée dans le Journal de l’Association médicale américaine au mois de juillet 2015, révélait que les programmes de dépistage systématique par mammographie n’ont dans les faits aucunement réduit le taux de mortalité associé au cancer du sein.[2] Ces études s’ajoutent à une longue liste de preuves d’après lesquelles la mise en place de ces programmes à grande échelle n’a pas abouti à une amélioration de la détection des grosses tumeurs ou des cas avancés de cancer du sein  ni d’une diminution du taux de mortalité.[3]  Dans les faits, ce que les programmes de mammographie ont principalement permis de dépister à la hausse sont les petites tumeurs à un stade peu avancé, comme des CCIS, attestant donc du surdiagnostic actuel. Maintenant, comment les femmes doivent-elles interpréter ces informations?

Aug 24 2015 - 2:53pm

Énoncé politique de l'organisme American Public Health Association (APHA) - Cancer du sein et milieu professionnel : la nécessité d'agir

La recherche sur le cancer du sein a depuis longtemps négligé les risques liés au travail et à l’environnement. Pourtant, les recherches scientifiques prennent de l’ampleur au sujet des risques associés au cancer du sein et le milieu de travail. L’organisme de santé publique américaine, The American Public Health Association (APHA) a émis un avis politique important  qui demande au gouvernement et aux chercheurs d’intensifier et de prioriser la recherche sur le cancer du sein et la santé et sécurité au travail. Lire l’énoncé de l’APHA.

Mar 23 2015 - 2:56pm

Le Réseau canadien pour la santé des femmes (RCSF) ferme ses portes dû aux coupes gouvernementales

Anne Rochon Ford a parlé, le 25 novembre 2014 sur les ondes de RCI, des causes de la fermeture du Réseau canadien pour la santé des femmes. Le RCSF était une source collective d'informations critiques sur des enjeux importants concernant la santé des femmes, c'est une perte énorme pour tout-e-s les canadiens et les canadiennes. Le RCSF était un partenaire et une ressource importante pour les réseaux de groupes de femmes et de groupes environnementaux, de chercheurs et d'autres acteurs. La fermeture du RCSF est une bien triste nouvelle !

 

 

Nov 26 2014 - 2:25pm

La nouvelle étude sur le dépistage du cancer du sein est en concordance avec la vision d'ACS-Qc

ACS-Qc recommande de restreindre le plus possible le recours à la mammographie, et fait davantage la promotion du développement de méthodes plus efficaces et à moindre risque en matière de détection du cancer du sein. Présentement la Société canadienne du cancer recommande la mammographie aux deux ans pour les femmes âgées entre 50 et 69 ans.

Feb 12 2014 - 5:20pm

Pourquoi les femmes développent-elles un cancer du sein au travail

Cette fin de semaine, Global TV a diffusé un reportage d'enquête qui nous a fait réaliser à quel point les normes du pays sont inadéquates en matière de santé et sécurité au travail.

Réalisé par Gi Shochat, Plastic Peril traite des produits toxiques dans l'industrie du plastique auxquels sont exposées les femmes qui y travaillent. Des entrevues réalisées avec des patientes atteintes de cancer du sein qui travaillaient ou qui travaillent encore dans ces usines démontrent l'état déplorable de leurs conditions de travail.

Jan 30 2014 - 1:51pm

Taking Stock

Dans leur rapport intitulé Taking Stock, nos collaborateurs du projet PACT de l'ACSM, Environmental Defence, ont fait une évaluation de cinq grands fabricants de cosmétiques au Canada et les ont classé selon leurs ingrédients potentiellement nocifs pour notre santé qui sont présents dans leurs produits. Nul doute que la pression publique commence à avoir des effets sur les entreprises et les ingrédients qu’ils utilisent. Vous voulez participer à cette campagne ? Allez sur le site d’Environmental Defence pour demander aux entreprises de cosmétiques d’améliorer leur politique concernant les substances toxiques.

Dec 11 2013 - 12:16pm

Ateliers gratuits en décembre du projet : passez à l'action contre les toxiques (P.A.C.T)

Bonjour à tous,

Voici une opportunité d’apprendre davantage sur les substances toxiques présentes dans nos produits de consommations de tous les jours et de PASSEZ À L’ACTION contre celles-ci !!!

En décembre, Action cancer du sein de Montréal vous offre de participer au projet P.A.C.T (Passez à l’action contre les toxiques), une série d’ateliers de sensibilisation basés sur l’action.

Nov 13 2013 - 4:18pm

LÂCHEZ MES HORMONES !

Nous avons lancé notre campagne : LACHEZ MES HORMONES ! pour le mois de novembre. Les perturbateurs endocriniens sont partout et selon plusieurs recherches scientifiques, ils auraient un impact sérieux sur notre santé. Notre campagne se poursuivra durant tout le mois de novembre ! Venez nous visiter régulièrement pour plus d’informations.

Oct 7 2013 - 2:35pm