Blogue

Le Réseau canadien pour la santé des femmes (RCSF) ferme ses portes dû aux coupes gouvernementales

Anne Rochon Ford a parlé, le 25 novembre 2014 sur les ondes de RCI, des causes de la fermeture du Réseau canadien pour la santé des femmes. Le RCSF était une source collective d'informations critiques sur des enjeux importants concernant la santé des femmes, c'est une perte énorme pour tout-e-s les canadiens et les canadiennes. Le RCSF était un partenaire et une ressource importante pour les réseaux de groupes de femmes et de groupes environnementaux, de chercheurs et d'autres acteurs. La fermeture du RCSF est une bien triste nouvelle !

 

 

Nov 26 2014 - 2:25pm

Nouvelles en bref Février 2014

Chimiothérapie destinée aux cancers du sein triples‑négatifs. 

Les cancers du sein triples‑négatifs représentent approximativement 20 % des cancers du sein (ils sont plus fréquents chez les femmes noires, hispaniques, plus jeunes femmes et celles qui subissent des mutations du gène BRCA1), et ne permettent pas aux médicaments de cibler les récepteurs en estrogène, les RP et les récepteurs HER2. Le pronostic de ces formes de cancer est alors beaucoup plus grave. Une étude récente a démontré qu’ajouter du carboplatine (Paraplatine) à la chimiothérapie de stade II ou III, avant la chirurgie, améliore la réponse au traitement. L’étude a également examiné les effets du bevacizumab (Avastin), mais son efficacité est inférieure au Paraplatine. (William Sikov et al, Abstract S5-01. Impact of the addition of carboplatin (Cb) and/or bevacizumab (B) to neoadjuvant weekly paclitaxel (P) followed by dose-dense AC on pathologic complete response (pCR) rates in triple-negative breast cancer. San Antonio Breast Cancer Symposium, Dec. 13, 2013)

Les bisphosphonates peuvent être utiles en premier lieu pour soulager les femmes plus âgées ayant un cancer du sein.Une étude allemande concernant des femmes ayant un cancer du sein résiduel a examiné les effets d’ajouter des bisphosphonates (Zometa) à la chimiothérapie avant la chirurgie. Aucun bénéfice particulier chez les femmes plus jeunes (de 49 ans, en moyenne) n’a été constaté, mais on pense que ce traitement pourrait assurer une protection contre la perte osseuse et avoir plus d'effets positifs chez les femmes plus âgées. D’autres recherches sont nécessaires. (G. von Minckwitz et al, Abstract S5-05. Postneoadjuvant treatment with zoledronate in patients with tumor residuals after anthracyclines-taxane-based chimiothérapie for primary breast cancer  – The phase III NATAN study.San Antonio Breast Cancer Symposium, Dec. 13, 2013)

Dans certains cas, la radiothérapie n’est pas garantie. La majorité des patientes plus âgées qui ont subi une chirurgie mammaire conservatrice peuvent sans danger supporter la radiothérapie, selon les résultats d’un essai rassemblant 1326 femmes dont la moyenne d’âge était de 70 ans; 1196 femmes d’entre elles avaient des tumeurs à récepteurs d’œstrogène positifs (RŒ+)et les bénéfices absolus de la radiothérapie semblaient relativement minces. Tout bénéfice éventuel était envisagé par une décision individuelle suite à des discussions entre patiente et médecin. Pour les 117 patientes de l’étude ayant des tumeurs ER-  de l’étude, la radiothérapie semblait beaucoup plus importante. (Ian Kunkler et al, Abstract S2-01. The PRIME 2 trial: Wide local excision and adjuvant hormonal therapy ± postoperative whole breast irradiation in women ≥ 65 years with early breast cancer managed by breast conservation. San Antonio Breast Cancer Symposium, Dec. 11, 2013)

Apr 3 2014 - 1:57pm

Nouvelles en bref Janvier 2014

L’activité modérée a une incidence sur le risque de cancer du sein. Marcher pendant une heure ou plus chaque jour est lié à une baisse de 14% du risque de cancer du sein selon une étude menée par le Programme de recherche sur l'épidémiologie de l'American Cancer Society. Bien que l’on sache que l'activité physique intense était associée à une diminution du risque de 25%, on ignorait auparavant si les activités modérées pouvaient avoir un effet protecteur. Comparativement aux femmes sédentaires, celles qui se livrent à 3,5 heures par semaine d'activités modérément intenses comme la marche, le vélo, l'aérobie ou la danse peuvent s'attendre à une réduction du risque de développer la maladie. (Cancer Epidemiol Biomarkers Prev, 4 octobre 2013;22:1906-111(en ligne))

Effets de faibles doses de tamoxiphène sur les femmes récemment ménopausées sous thérapie de substitution hormonale (TSH). Près de deux mille femmes furent recrutées afin d’aider à déterminer l'efficacité d'une faible dose de tamoxiphène à réduire le risque de cancer du sein chez les femmes récemment ménopausées sous THS. La moitié des femmes a reçu 5 mg de tamoxiphène par jour et l’autre moitié a reçu un placebo. Lors du suivi après 5-7 ans, il a été constaté que 24 cancers du sein ont été diagnostiqués chez les femmes sous placebo et 19 chez les femmes sous tamoxiphène. Le tamoxiphène a augmenté les bouffées de chaleur dues la ménopause d'environ 50%. (Ann Oncol2013;24(11):2753-2760)

Feb 17 2014 - 3:36pm

La nouvelle étude sur le depistage de cancer du sein est en concordance avec la vision d'ACSM

ACSM recommande de restreindre le plus possible le recours à la mammographie, et promeut plutôt le développement de méthodes plus efficaces et à moindre risque en matière de détection du cancer du sein. Présentement la Société canadienne du cancer recommande la mammographie aux deux ans pour les femmes âgées entre 50 et 69 ans.

Feb 12 2014 - 5:20pm

Pourquoi les femmes développent-elles un cancer du sein au travail

See video

Cette fin de semaine, Global TV a diffusé un reportage d'enquête qui nous a fait réaliser à quel point les normes du pays sont inadéquates en matière de santé et sécurité au travail.

Réalisé par Gi Shochat, Plastic Peril traite des produits toxiques dans l'industrie du plastique auxquels sont exposées les femmes qui y travaillent. Des entrevues réalisées avec des patientes atteintes de cancer du sein qui travaillaient ou qui travaillent encore dans ces usines démontrent l'état déplorable de leurs conditions de travail.

Jan 30 2014 - 1:51pm

Nouvelles en bref Décembre 2013

Irradiation partielle du sein
Au sujet du cancer du sein précoce : on a comparé les résultats d’une radiation partielle du sein et d’une radiation totale du sein. Selon une étude récente, on ne voit aucune différence notable en termes de récidive («survie sans récidive») après dix ans. Ces résultats sont en désaccord avec une étude précédente selon laquelle la radiation de tout le sein serait deux fois plus efficace cinq ans après le traitement. Le volume du sein et le programme de traitement peuvent affecter les résultats. Des études plus poussées sont nécessaires. (American Soc. For Radiation Oncology, 55th Annual Meeting, Abstract 14, presented Sept. 23, 2013)

Un vaccin contre le cancer du sein?
Des chercheurs de Cleveland ont prouvé qu’un vaccin peut prévenir l’apparition d’une tumeur au sein chez les souris génétiquement modifiées pour développer un cancer du sein.  Ce vaccin a également inhibé la croissance de tumeurs existantes. Si la Food & Drug Administration donne son autorisation, des essais sur les humains devraient débuter d’ici deux ans ; cependant trois années supplémentaires seront nécessaires pour finaliser les études préliminaires. (Nat Med. 2010 Jul;16(7):799-803. doi: 10.1038/nm.2161. Epub 2010 May 30).

Dec 17 2013 - 11:48am

Taking Stock

Dans leur rapport intitulé Taking Stock, nos collaborateurs du projet PACT de l'ACSM, Environmental Defence, ont fait une évaluation de cinq grands fabricants de cosmétiques au Canada et les ont classé selon leurs ingrédients potentiellement nocifs pour notre santé qui sont présents dans leurs produits. Nul doute que la pression publique commence à avoir des effets sur les entreprises et les ingrédients qu’ils utilisent. Vous voulez participer à cette campagne ? Allez sur le site d’Environmental Defence pour demander aux entreprises de cosmétiques d’améliorer leur politique concernant les substances toxiques.

Dec 11 2013 - 12:16pm

Ateliers gratuits en décembre du projet : passez à l'action contre les toxiques (P.A.C.T)

Bonjour à tous,

Voici une opportunité d’apprendre davantage sur les substances toxiques présentes dans nos produits de consommations de tous les jours et de PASSEZ À L’ACTION contre celles-ci !!!

En décembre, Action cancer du sein de Montréal vous offre de participer au projet P.A.C.T (Passez à l’action contre les toxiques), une série d’ateliers de sensibilisation basés sur l’action.

Nov 13 2013 - 4:18pm

LÂCHEZ MES HORMONES !

See video

Nous avons lancé notre campagne : LACHEZ MES HORMONES ! pour le mois de novembre. Les perturbateurs endocriniens sont partout et selon plusieurs recherches scientifiques, ils auraient un impact sérieux sur notre santé. Notre campagne se poursuivra durant tout le mois de novembre ! Venez nous visiter régulièrement pour plus d’informations.

Oct 7 2013 - 2:35pm