Action cancer du sein du Québec est un organisme à but non lucratif qui se consacre à l'éducation et la sensibilisation du public aux diverses problématiques entourant le cancer du sein.

Par le biais de conférences, de débats et d'ateliers, nous visons à informer le public sur les nombreux enjeux associés au cancer du sein. Les membres et employées d'ACSQc s'impliquent dans plusieurs groupes communautaires en donnant des ateliers sur la santé et les facteurs environnementaux liés au cancer du sein. Nous participons aussi à des conférences sur la santé publique.


Nos actions visent à inciter les politicien.ne.s, les décideurs et décideuses et les industries à allouer une plus grande partie du budget de la recherche à la prévention. Nous appuyons également les initiatives sociales ayant pour but de réduire les substances toxiques dans l'environnement.

Comment ACSQc diffère-t-elle d'autres organisations qui travaillent sur la question du cancer du sein?

Tout en soutenant les efforts d'autres organisations dédiées au cancer du sein, ACSQc est préoccupé par le fait qu'au-delà de 95 % des fonds amassés pour appuyer la recherche sur le cancer du sein sont consacrés à des améliorations dans le dépistage et le traitement plutôt que sur les causes de cette maladie. ACSQc vise à ce que soient élucidées les causes du développement du cancer du sein, et qu'on comprenne pourquoi on diagnostique cette maladie chez un nombre croissant de femmes. Notre espoir demeure qu'un jour l'on puisse arrêter le cancer du sein avant même qu'il ne commence.
 

Pourquoi ACSQc n'accepte aucune contribution des entreprises pharmaceutiques?

Afin de fournir de l'information impartiale concernant la prévention primaire du cancer du sein, son diagnostic et son traitement, ACSQc se doit d'être libre de toute apparence de conflit d'intérêts. Par conséquent, ACSQc n'acceptera aucun soutien financier d'entités corporatives dont les produits ou les services sont reliés au diagnostic ou au traitement du cancer. (Pour d'autres informations à ce sujet, consulter la page concernant notre Politique en regard des dons corporatifs.)

Jennifer Beeman, Directrice, Action cancer du sein du Québec
Notre façon de voir le mois de la sensibilisation au cancer du sein

 

Je me trouve dans une situation étrange. Je suis directrice d’un organisme de cancer du sein et je ne sais vraiment pas ce que veut dire « la sensibilisation au cancer du sein ».

Est-ce répéter qu’une femme sur neuf recevra un diagnostic de cancer du sein au cours de sa vie? Quoiqu’on ne dise rien par rapport à ce qu’on fait pour réduire cette statistique, c’est-à-dire très peu?

Est-ce répéter que « le diagnostic précoce sauve des vies »? Ce qui n’explique pas le fait que le diagnostic précoce mène à un sérieux problème de surdiagnostic, ce que les femmes ne comprennent pas et sur lequel on ne fait rien?

Est-ce répéter qu’il faut « courir à la vie »? Ce qui ne fait rien pour prévenir cette maladie chez nos filles et nos petites filles?

Voilà comment nous travaillons pour la prévention

On dirait que la « sensibilisation » ne veut pas dire grand-chose, sauf peut-être se donner bonne conscience, un sentiment de « redonner » ou un sentiment de solidarité avec les femmes atteintes de la maladie.

Mais c’est comme être solidaire avec les travailleuses pauvres sans se battre pour un salaire minimum de $15/l’heure.

Ou être solidaire des femmes victimes de violence sexuelle sans parler de la culture de viol ou de responsabiliser les hommes de leurs gestes.

Ou être solidaire des femmes d’origines diverses sans s’assurer qu’elles accèdent aux postes de pouvoir et aux emplois pour lesquels elles sont pleinement qualifiées.

La prévention du cancer du sein est une lutte difficile.

Elle implique de se battre pour une meilleure réglementation des substances toxiques couramment utilisées dans des produits et versées dans notre environnement.

Elle implique de dénoncer des compagnies et des corporations qui fabriquent des produits qui sont  nocifs pour la santé humaine et pour l’environnement quand ces mêmes compagnies et corporations donnent généreusement aux fondations du cancer.

Et elle implique le travail de longue haleine auprès des jeunes et des femmes de communautés diverses sur leur santé, leur environnement et le système de santé dans une approche d’empowerment.

La vraie prévention n’a à peu près rien à voir avec la sensibilisation. Elle implique de lutter pour les changements systémiques afin de créer des communautés en santé pour des gens en santé.

La prévention n’est pas la sensibilisation, mais la justice en santé environnementale.