• Notre nouveau balado : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le cancer du sein sans jamais avoir osé le demander

    Pour événement du mois d'octobre, nous avons invité trois panelistes, un oncologue, une conseillère financière et une sexologue, à partager leur expertise sur le cancer du sein en lien avec leur domaine d'expertise et de répondre aux questions de l'auditoire. En plus, trois membres d'ACSQc ont partagé des témoignages émouvants sur ces questions.

    Vous pouvez écouter le tout avec ce nouveau balado sur notre site.

  • « Travail et cancer du sein chez la femme : un aperçu des données probantes » maintenant en français !

    Une importante publication sur le travail et le cancer du sein, « Working Women and Breast Cancer: The State of the Evidence », publiée par le Breast Cancer Fund, peut maintenant être consultée en français grâce au travail inestimable de deux traductrices professionnelles, Geneviève Tardif et Christine Laprise, bénévoles de longue date d’Action cancer du sein du Québec. Nous leur adressons nos plus sincères remerciements.

    Lire Travail et cancer du sein chez la femme : un aperçu des données probantes pour la période 2002-2017

    Lire Travail et cancer du sein : Recommandations répondant aux besoins de la recherche

  • L’exposition aux substances toxiques, un enjeu féministe !

    Femmes du Canada contre les substances toxiques

    Le genre, les facteurs biologiques et les déterminants de la santé, comme la situation socioéconomique, l’emploi, l’appartenance à un groupe racisé ou à une collectivité autochtone, exercent une influence importante sur la santé des Canadiennes, notamment pour ce qui est de leur exposition aux substances toxiques. Femmes du Canada contre les substances toxiques s’inquiètent du fait que les lois régissant actuellement la réglementation et le contrôle des substances toxiques ne tiennent pas compte de ces facteurs et laissent les femmes sans armes devant les effets néfastes qu’ont ces substances sur leur santé à long terme.

    La Loi canadienne sur la protection de l'environnement (1999) (LCPE) qui jette les bases de la réglementation environnementale fait actuellement l’objet d’un examen mené par le gouvernement fédéral. Nous estimons que la réforme en profondeur de cette Loi est d’une importance vitale pour toutes les femmes du pays, dans leur réalité de travailleuses, de mères et de soignantes, mais aussi dans le cadre de tous les autres rôles essentiels qu’elles jouent au sein de nos collectivités. Il s’agit d’une question fondamentale de justice en santé environnementale.

    Continuez votre lecture et voyez comment l’exposition aux substances toxiques est un enjeu féministe. Vous serez peut-être surpris(es) d’apprendre, entre autres, que malgré les différences biologiques fondamentales entre les hommes et les femmes, les preuves scientifiques proviennent encore principalement de recherches effectuées sur des animaux et trop fréquemment basées sur des modèles uniquement masculins.

    Pour en savoir plus, cliquez ici.

  • Réservez un atelier

    Action cancer du sein du Québec (ACSQc) offre une grande variété d’ateliers éducatifs:

    • Passer l’action contre les toxiques (PACT)
    • Débusquez les produits chimiques suspects
    • La face cachée des produits de beauté
    • Le cancer du sein et le travail
    • De la colère à la conformité : Que reste-t-il d’une critique féministe du cancer du sein ?

    Une équipe d’animatrices est disponible pour se déplacer dans des écoles, des cégeps et des universités, dans des milieux de travail, et au sein d’organismes communautaires. La présentation peut s’adapter selon vos besoins. Communiquez avec nous si vous êtes intéressés.

    En savoir plus

JOIGNEZ-VOUS À NOTRE LISTE DE DIFFUSION

S'INSCRIRE
L'une des personnes que j'affectionne particulièrement
est atteinte du cancer du sein. Encore une fois.
Deena (à gauche) en tant que panéliste lors de notre événement d'octobre 2018
Chère amie,
Cher ami, 
 
L'une des personnes que j'affectionne particulièrement est atteinte du cancer du sein. Encore une fois. Comme vous le savez, Action cancer du sein du Québec ne manque pas de femmes extraordinaires. Eh bien, même au sein de ce groupe exceptionnel, Deena Dlusy-Apel réussit à sortir du lot. Elle est non seulement membre active depuis le début de l'organisme, mais aussi l'une des personnes les plus généreuses et dévouées sur laquelle notre organisation puisse compter.
 
Cette année, Deena a reçu un diagnostic de cancer du sein, encore une fois. Il ne s'agit pas d'une récurrence, non, c'est un nouveau cancer.
 
Deena m'a confié être étonnée que personne ne s'indigne outre mesure que tant de gens reçoivent des traitements contre une forme ou une autre de cancer. En effet, une personne sur deux recevra un diagnostic de cancer au cours de sa vie. Elle m'a exprimé sa frustration et son découragement devant l'attitude des gens qui acquiescent simplement à cette réalité comme si c'était désormais normal.
 
Selon elle, "Il faut absolument pousser la recherche sur les liens entre notre environnement et le cancer. Nous avons le devoir de nommer les substances auxquelles nous sommes exposés quotidiennement et qui augmentent nos risques de développer un cancer. C'est tout de même déprimant de constater que malgré tout, il n'y a pas plus de recherches dans ce domaine".
Hanging on, Deena Dlusy-Apel
Cette année, j'ai beaucoup songé à la situation dans laquelle se retrouve ma chère Deena et j'ai cru bon de partager avec vous son histoire et ses propos. Je suis aussi d'avis que notre compréhension des liens entre l'environnement et le cancer du sein n'a pas progressé suffisamment, malgré les nombreuses preuves scientifiques qui ont été mises de l'avant à ce sujet. Le Canada est considéré par plusieurs comme le pays occidental ayant la réglementation la moins contraignante en ce qui a trait aux produits chimiques ce qui démontre bien qu'il s'agit d'une lutte qui se joue en haut lieu où l'on se bute encore à beaucoup de résistance.
 
Quoi qu'on en pense, la situation actuelle n'est pas normale. Comme le dit Deena, nous devrions être indigné.e.s. À Action cancer du sein du Québec, nous continuerons à le dire haut et fort et à nous battre pour changer les choses aussi longtemps que nous le pourrons. Toutefois, pour continuer nos actions, votre appui généreux demeure essentiel.

Avec toute ma gratitude,

Jennifer Beeman, directrice générale, Action cancer du sein du Québec

ACSQc compte sur les cotisations de ses membres et les dons de particuliers. La cotisation donne droit aux préavis sur les séminaires et ateliers ainsi qu'à l'abonnement à notre bulletin de nouvelles - ACSQc en ligne

Un nombre important de membres aide également à soutenir nos demandes financières en terme de subventions gouvernementales et auprès des fondations privées. Pensez à vous joindre à nous dès aujourd’hui!

Pendant vingt-cinq ans, avec votre appui, ACSQc a travaillé fort pour transmettre au public de  l'information indispensable et nous savons que notre message est entendu.

Pensez à faire un don en argent à Action cancer du sein du Québec pour nous aider à continuer à transmettre au public cette information indispensable.
vvv

Il existe de nombreuses façons de vous impliquer : être bénévole, écrire une lettre à un journal, faire venir un atelier éducatif à votre école, groupe communautaire ou votre milieu de travail.

Engagez-vous auprès de nous, suivez-nous sur les médias sociaux, partagez vos opinions et vos idées. Portez le message de l’ACSQc dans votre communauté! Faites entendre votre voix pour un changement!

txdvioawpf01
sfy39587stp17
sfy39587stp16